Le jeu de l'ange, de Carlos Ruis Zafon - Lilie

Publié le par A l'abordage de la culture

 

 

 

 

 

 


Les petites infos habituelles :

 

Titre : Le jeu de l'ange

Auteur : Carlos Ruiz Zafon

Edition : Pocket

Date de publication : 4 novembre 2010

 

Quatrième de couverture :

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l'offre inespérée d'un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n'en a jamais existé, «  une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués », en échange d'une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.

Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu'il aime le plus au monde. En monnayant son talent d'écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable?

 

* * *

 

Mon avis :

 

Tout d'abord, un grand merci à Félina d’avoir organisé cette lecture commune sans laquelle je n'aurais certainement pas lu ce livre. En effet, même si j'ai beaucoup aimé L'ombre du vent du même auteur, j'hésitais après avoir lu quelques avis peu engageants sur le jeu de l'ange. Mais j'ai finalement adoré cette lecture!  Dans ce livre on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de l'ombre du vent : un jeune héros qui fait l'apprentissage de la vie, une histoire d'amour tragique, des amitiés touchantes, un homme mystérieux et dangereux, des policiers véreux et une histoire centrée sur les livres. Mais l'histoire n'en est pas moins bien différente, et l'auteur, grâce à ses talents de conteur, nous livre ici une histoire passionnante où le réel se mêle au fantastique dans une Barcelone sombre et gothique. J'ai eu du mal à fermer mon livre tellement l'histoire m'avait happée!

 

 Le jeu de l'ange se déroule donc principalement à Barcelone et se situe avant les évènements de L'ombre du vent. On suit alors David Martin, un jeune homme aspirant à devenir un grand écrivain. Pedro Vidal, écrivain à succès, l'a pris sous son aile et va chaudement le recommander auprès du sous-directeur du journal où il travaille, Mr Basilio. David va ainsi connaître succès et défaites avant de devenir, tout comme ses personnages, un être maudit.

 

Au fil de son histoire, on croise de nombreux personnages aussi bien attachants, amusants, qu'inquiétants mais peu m'ont laissée de marbre. Et j'ai particulièrement aimé le héros et Isabella, leurs échanges m'ont beaucoup amusée et émue à la fois. Andréas Corelli, quant à lui, est un personnage cynique et fascinant que j'ai aimé suivre et j'aurais aimé en apprendre plus sur ses motivations, qui, pour ma part, sont restées assez floues. J'ai trouvé intéressant de retrouver la famille Sempere et de découvrir le père de Daniel sous un autre jour, même s'il est toujours aussi effacé, quant à Mr Sempere, il est vraiment adorable. 

  

Pour finir, la dernière partie a été ma préférée, j'ai adoré me perdre avec le héros, et ne plus savoir ce qui était réel et ce qui ne l'était pas et à qui il fallait se fier.

 

Vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment avec ce livre et je vous le recommande donc vivement, surtout si vous avez aimé L'ombre du vent.

 

 

Et voici les avis des autres personnes participant à cette lecture commune organisée par Félina :

Félina 

Luna 

Marmotte 

Pomm 

Frankie 

 

 

 

 

Publié dans Chroniques Livresques

Commenter cet article

Felina 23/01/2012 13:08

C'est vrai que la structure est la même mais les récits sont totalement différents, moi aussi j'ai beaucoup aimé. Le mystère sur la généalogie de Sempere m'a titillé un petit moment avant que mes
doutes se confirment. Merci de ta participation.^^

Natacha 21/01/2012 10:07

Une très belle découverte, un roman que je ne regrette pas d'avoir lu. J'ai adoré l'ambiance mais je regrette aussi qu'on en sache peu sur Corelli !